Quel est le péché mignon de vos poules pondeuses?

Les poules pondeuses doivent avoir une alimentation équilibrée pour pondre souvent et demeurer en santé. Les moulées commerciales contiennent plusieurs types de grains, des huiles végétales et des protéines, sont enrichies en calcium et sont élaborées de manière à répondre aux besoins en éléments nutritifs des poules, tout en leur permettant de maintenir un poids santé.

Les poules en surpoids pondent moins. Pourtant, elles adorent les restes de table. Il faut donc savoir doser les aliments plus gras qu’on leur donne, et limiter cet apport à environ une poignée par poule par jour afin qu’il demeure minoritaire. De plus, les restes de table doivent être relativement frais, sans pourriture, et l’espace alloué aux poules doit être suffisant pour qu’elles puissent faire de l’exercice. Certains aliments de table sont aussi à éviter tels que ceux qui contiennent de la caféine (café, thé, chocolat) et ceux qui contiennent beaucoup de sel (surtout si votre moulée commerciale est déjà enrichie en sels).

Les insectes

Mais ce que les poules pondeuses préfèrent sont les insectes vivants. Elles dévorent tous les insectes qui osent s’aventurer dans leur enclos, et ceux de l’extérieur lorsqu’elles sortent. Nos enfants en sont venus à faire de la chasse aux insectes une de leurs activités estivales préférées pour avoir le plaisir de voir les poules les dévorer avec appétit.

Vers gris @Normanack Flickr
Vers gris @Normanack Flickr

Parmi les insectes sauvages québécois qu’elles préfèrent, le ver gris, qu’on retrouve dans le sol sous les terrains gazonnés et dans les cultures légumières, est probablement leur préféré. Ces chenilles (de plusieurs espèces de papillons de nuit) sont aussi responsables de la destruction du gazon et de plusieurs variétés de légumes, donc les donner à manger aux poules n’est qu’un soulagement. Pour les capturer, il suffit de gratter la terre en surface près de plantes qui ont subies des dommages. Pour les attirer et nous faciliter la vie, nous faisons un tas avec les mauvaises herbes arrachées du potager (incluant leur système racinaire), sur le pavé près du jardin, et après quelques jours, lorsqu’on soulève les mauvaises herbes, on trouve de nombreux vers gris, mais aussi toutes sortes d’autres insectes. On peut revenir régulièrement fouiller dans cet amas de mauvaises herbes déracinées pour retrouver à chaque fois des insectes qui y ont élu domicile.

Vers blanc @ Jean-Michel Bernard Flickr
Vers blanc @Jean-Michel Bernard Flickr

Parmi les autres espèces de larves d’insectes, la deuxième favorite est la larve du hanneton européen (scarabée), ou ver blanc. On attire la larve de la même façons que les vers gris, et elle est particulièrement grosses et juteuse. Elles ne sont visibles sous cette forme larvaire qu’au printemps car elles se métamorphosent ensuite en adultes.

hanneton-europc3a9en-sae-e1522459070121.jpg
Hanneton européen adulte @SAE

Les scarabées adultes (hannetons européens et autres) sont aussi généralement appréciés, bien que plus difficiles à trouver.

brian-gratwicke-e1522457717906.jpg
Vers de terre @Brian Gratwicke

Les vers de terre (les vrais vers de terre, qui font parti de l’embranchement des annélides plutôt que de celui des arthropodes où se situent les insectes) intéressent un peu nos poules, mais cessent complètement de les intéresser dès qu’ils sont morts. Nous récoltons ces vers directement dans le potager (en creusant un peu dans les allées) ou dans la terre des systèmes racinaires des mauvaises herbes fraîchement arrachées.

Élevage domestique d’insectes

Pour obtenir un approvisionnement constant et pouvoir offrir des insectes aux poules  pondeuses même en hiver, l’élevage d’insectes est probablement la meilleure solution. La mouche soldat noire et le ténébrion meunier sont de bons candidats pour un élevage domestique étant donné leur facilité d’élevage et leur teneur nutritive. Selon Ramos-Elorduy (2002), jusqu’à 10 % de la diète commerciale pour poules pondeuses peut être remplacé par des larves de ténébrion meunier sans que la productivité des poules ne soit affectée et selon Mouri et al. (2017), lorsque 8 % de la diète commerciale de poulets d’élevage est remplacée par des larves séchées de mouches soldat noires, le poids des poulets (mesuré à chaque semaine) est significativement supérieur que chez les poulets nourris à partir d’une diète commerciale sans insecte.

À l’aide de matériaux et d’équipements très simples et de résidus alimentaires domestiques, un élevage peut être démarré rapidement et facilement. Pour plus d’informations sur le sujet, consultez les billets suivants :

Fiche d’élevage : Mouche soldat noire

Fiche d’élevage : Ténébrion meunier ou vers de farine (Tenebrio molitor)

Si vous optez plutôt pour la capture d’insectes sauvages, aucun pesticide ne doit être appliqué sur votre terrain, et de préférence sur les terrains avoisinants aussi.

 

Références

Bourin, M., Bouvarel, I. 2015. Alimentation 100% bio pour les poules pondeuses : Résultat d’essais conduits en station expérimentale.  Restitution des programmes ICOPP, ProtéAB, AviAlim Bio, Avibio, Monalim Bio, Angers. http://www.itab.asso.fr/downloads/actes-volailles/6_resultats_station_poules_pondeuses.pdf

Chaput, J. 2000. Lutte contre les vers-gris dans les cultures légumières. Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario. http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/00-056.htm

Moula et al. 2017. Performances of local poultry breed fed black soldier fly larvar reared on horse manure. Animal Nutrition. https://doi.org/10.1016/j.aninu.2017.10.002

Ramos-Elorduy, J. et al. 2002. Use of Tenebrio molitor to recycle organic wastes and as feed for broiler chickens. Journal of Economic Entomology 95(1):214-220.

Van huis, A. 2013. Potential of insects as food and feed in assuring food security. Annual Review of Entomology, 58 : 563-583. 

Veldkamp et al. 2012. Insects as a sustainable feed ingredient in pig and poultry diets – a feasibility study. Wagening UR Livestock Reseach, Rapport 638, 48 pp.

Site web du Manuel Vétérinaire Merck. https://www.merckvetmanual.com/exotic-and-laboratory-animals/backyard-poultry/common-management-related-diseases-in-backyard-poultry

Site web d’Espace pour la vie : Hanneton européen. http://espacepourlavie.ca/insectes-arthropodes/hanneton-europeen

Site web d’Espace pour la vie : Tableau des ordres d’insectes. http://espacepourlavie.ca/tableau-des-ordres-dinsectes

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s