Habitudes vertes

En plus de s’intéresser aux innovations vertes, on peut avoir un gros impact sur l’environnement en adoptant des habitudes vertes quotidiennement .Commencez doucement, en changeant une habitude à la fois, et en choisissant les changements qui vous inspirent le plus.

ACHETEZ LOCAL

pomme
Achetez local. Photo @ Catherine Emond

Encourager les agriculteurs de votre région, c’est sympathique, mais cela permet aussi de mettre en circulation plus d’argent dans votre région. Car les agriculteurs pourront ensuite dépenser leurs revenus dans votre région, et tout le monde en bénéficiera. Selon le Ministère de l’Agriculture, des Pêches et de l’Alimentation du Québec, si chaque québécois dépensait 30 $ de plus en produits québécois par année, cela permettrait de mettre en circulation 1 million de dollars de plus, en 5 ans, dans l’économie locale. Voici les avantages reliés à la consommation locale, ou en circuits courts :

  • Plus d’argent dans votre région!
  • Le transport de la marchandise se fait sur une courte distance, donc moins de gaz à effet de serre sont émis dans l’environnement.
  • Les aliments se conservent plus longtemps une fois chez vous puisque le parcours du champ jusqu’à votre assiette a été de courte durée
  • Les aliments sont cueillis à point car ils n’ont pas un long voyage devant eux avant d’arriver sur les tablettes de votre épicerie. Ils sont plus frais, et leur goût est donc bien meilleur que des produits cueillis avant leur maturité dans un autre pays.
  • Les aliments sont plus frais (puisque le parcours du champ jusqu’à votre assiette est de courte durée) et les qualités nutritives de vos aliments sont meilleures que pour des produits moins frais où les éléments nutritifs peuvent avoir commencé à se dégrader.
  • Finalement, l’achat local permet de stimuler l’agriculture de votre région, et d’assurer votre indépendance alimentaire.

Achetez des produits BIOLOGIQUES

bio
Achetez des produits biologiques comme des canneberges! photo @ Catherine Emond
  • Les effets des pesticides sur votre santé, c’est un sujet qui vous préoccupe? (Moi oui!) Et bien, plus besoin d’y penser en achetant des produits biologiques qui n’ont reçus ni pesticides, ni engrais de synthèses et qui ne sont pas modifiés génétiquement.
  • Des méthodes culturales plus intelligentes et plus respectueuses de l’environnement. Car pour produire des aliments biologiques en grande quantité et de façon rentable, il faut certainement être un brillant agriculteur, sachant manier les engrais verts, les purins et autres astuces naturelles pour lutter contre les ennemis de cultures, et la science du compostage. De plus, l’agriculture biologique à petite échelle permet de contourner la mode des immenses monocultures, ce qui est généralement bénéfique pour les cultures autant que pour l’environnement, la faune et la flore sauvage.
  • Une meilleure santé pour vos agriculteurs. Éliminer l’utilisation de pesticides permet de soustraire nos agriculteurs à l’action de ces produits chimiques. Car bien que nous soyons inquiets de l’effet des pesticides sur notre santé en tant que consommateurs, les agriculteurs sont les premiers à être affectés par les produits qu’ils appliquent sur leurs cultures.
  • Un environnement plus sain. En éliminant les engrais de synthèses qui finissent souvent par se retrouver dans les milieux naturels, et en éliminant les pesticides qui affectent plus qu’on ne le pense la faune sauvage, on permet à la cohabitation des milieux naturels sauvages et de l’agriculture dans les mêmes paysages.

Privilégiez des MOYENS DE TRANSPORT DURABLES

vélo
Privilégiez des moyens de transport durables comme le vélo! photo @ Catherine Emond
  • Vous habitez près du travail, de l’épicerie, de la pharmacie et de la garderie? Eh bien, pourquoi ne pas faire tous vos déplacements à pieds?! C’est parfois impossible, mais d’autres options s’offrent à vous. Par exemple, le co-voiturage, le vélo ou l’autobus. De plus, toutes ces options permettent de diminuer la congestion automobile aux heures de pointe, et d’effectuer vos déplacements dans le calme et la bonne humeur.

Diminuez votre CONSOMMATION

diminuer consommation
Diminuer notre consommation, c’est aussi profiter des moments et de nos proches. Photo @ Catherine Emond
  • Nous consommons trop. L’habitude d’acheter tous les nouveaux gadgets, beaucoup trop de jouets pour les enfants, des éléments déco inutiles et qui seront rapidement démodés, des vêtements au point de ne porter qu’une mince proportion de ce que nous gardons, etc. C’est trop. Si vous avez regardé le documentaire Tragedy in the Commons: Former Members of Parliament Speak Out About Canada’s Failing Democracy, vous savez déjà que notre planète ne suffira plus pour répondre à nos trop nombreux besoins d’ici quelques années.
  • En diminuant notre consommation, nous minimisons notre emprunte environnementale. Moins d’objets sont transportés par camions, bateaux ou avions sur de longues distances (GES) jusqu’à nous, moins de superficie d’entrepôts doivent être chauffés ou climatisés et moins d’objets finiront aux poubelles lorsque nous nous en seront lassés.
  • La vie est plus simple lorsque nous possédons moins de biens. Moins de lavage, moins de ménage, moins de rangement, et moins d’argent à gagner au travail pour des achats qui finiront aux poubelles. Pour y arriver, il suffit de désencombrer sa maison (et sa vie). Le plus simple, c’est de procéder pièce par pièce et de supprimer les objets superflus. Ensuite, on peut procéder de manière à ce que pour chaque nouvel objet acheté, on doit supprimer un objet inutile.
  • La vie minimaliste permet aussi de mettre l’accent surtout sur les gens, les moments, et les expériences, plutôt que sur les objets. Donnez des expériences en cadeau (camping, aquarium, expédition, glissade, petit voyage, etc.) plutôt que des objets, et passez plus de temps à faire ce que vous aimez vraiment!

Objectif ZÉRO DÉCHET (RRRRR)

zéro déchet

Depuis quelques années, la mode du Zéro déchets a envahi nos vies (voir le site web de Béa Johnson, pionnière du Zéro déchet aux États-Unis). Et c’est pour le mieux! Si on pense à la quantité de déchets que nous produisons chaque année et qui termine au centre d’enfouissement, il y a de quoi devenir fous. Pourquoi, alors, ne pas prendre le temps de faire quelques changements.

Suivre la règle des 5 R : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, et Composter (Rot en anglais) :

  • Refuser : n’acheter et n’accepter que le nécessaire et refuser le superflu. Cela signifie qu’il faut refuser les objets promotionnels qui sont toujours de mauvaise qualité et qui finissent très vite aux poubelles, refuser les dons dont nous n’avons pas besoin (par exemple, recevoir beaucoup trop de vêtements ou de jouets usagés pour les enfants), refuser les publisacs et échantillons promotionnels,
  • Réduire : désencombrer sa maison et réduire nos besoins et notre consommation
  • Réutiliser : si on doit acheter quelque chose, essayons de l’acheter de seconde main lorsque c’est possible. Et si on doit remplacer des objets brisés, essayons de les faire réparer plutôt. Lorsque c’est possible, remplaçons les objets jetables par des objets réutilisables. A ce sujet, les couches réutilisables ont beaucoup évolués en quelques années et sont maintenant très faciles à utiliser et de bonne qualité. Le Diva-Cup est aussi un must pour éviter les serviettes sanitaires.
  • Recycler c’est facile, mais le mieux est de ne rien avoir à recycler! On peut vendre les objets qui sont encore de bonne qualité ou même les donner. A ce sujet, il existe plusieurs organismes dans la région de québec qui peuvent récupérer vos dons comme la Saint-Vincent de Paul, Emmaus, le Village des Valeurs, mais il existe aussi des groupes en ligne pour le faire comme le site web http://www.FreeCycle.org ou les groupes Facebook « As-tu ça toi?».
  • Quelques trucs supplémentaires : A l’épicerie, utilisez des sacs réutilisables, achetez les aliments non-emballés, achetez les aliments en vrac en utilisant des contenants réutilisables. Abonnez-vous aux paniers bio de votre région pour obtenir des aliments frais, sains, de qualité et non-emballés!

Pour un recueil d’informations plus que complet au sujet de la vie sans déchet, je vous conseil vivement de lire le livre de Béa Johnson Zero Waste Home: The Ultimate Guide to Simplifying Your Life by Reducing Your Waste.

Partagez vos astuces avec nous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s